Le 6 juin, monsieur Aurélien BARGAIN soutient sa thèse sur «Les trajectoires de la comptabilité analytique dans les communes françaises : le cas d'Angers et de la Roche-sur-Yon». Il est encadré par Yannick LEMARCHAND, professeur émérite de l'Université de Nantes et directeur de la thèse.

Séance publique

  • Résumé de la thèse
Cette thèse s'inscrit dans la continuité des travaux sur la comptabilité analytique, en apportant un regard historique sur les trajectoires de cet outil au sein des communes. Si la comptabilité analytique a donné lieu à plusieurs études, elle n'a jamais été l'objet, à notre connaissance, d'une analyse en profondeur s'interrogeant sur les facteurs d'adoption ou d'abandon, ainsi que sur l'issue de son déploiement au sein de ce type d'organisation.

L'objectif de la thèse est alors double: contribuer à une meilleure compréhension des trajectoires de cet outil et proposer d'enrichir le stock des savoirs actionnables. Pour y répondre, elle s'appuie sur une étude de cas multiple en exploitant un matériau riche, composé d'archives, d'entretiens et d'observations non participantes. Elle adopte un regard historique, permettant de tirer profit des liens fertiles entre histoire et sciences de gestion. Deux trajectoires de comptabilités analytiques sont ainsi étudiées : Angers et la Roche-sur-Yon. À Angers, la mise en place de la comptabilité analytique a bénéficié d'un cadre favorable, conduisant à une pérennisation de l'outil sur plusieurs décennies. À la Roche-sur-Yon, la mise en place de la comptabilité se solde par son abandon.

Dans les deux terrains, l'outil est détourné de ses objectifs premiers. À Angers, l'outil est utilisé pour maîtriser l'organisation, tandis qu'à la Roche-sur-Yon, c'est essentiellement sa dimension communicationnelle qui est mise en avant. Dans les deux cas, l'outil suit un processus de simplification. Et leur analyse, dans leur dimension informelle, montre que l'approche techniciste n'est pas suffisante pour en comprendre les trajectoires. Cette analyse permet de formuler des recommandations susceptibles d'aider les élus et managers publics à mieux appréhender les enjeux d'un tel outil. L'analyse historique fournit en effet un éclairage sur les problématiques actuelles des communes en contribuant à la critique de la comptabilité analytique en coûts complets à réseau généralisé.

  • Mots clés

Comptabilité analytique, communes, histoire.