Le LEMNA, l'IAE Nantes - Économie & Management et l'association des 26000 de l'Ouest organisent une série d'ateliers de recherche-action afin d'objectiver la performance des domaines d'actions de la norme ISO 26000 les plus éloignés des modèles économiques standards.

Principes directeurs du projet

Depuis l'émergence de la norme ISO 26000 en novembre 2010, de nombreuses initiatives publiques ou privées, se déclinant sous des référentiels diverses, incitent les entreprises à s'engager dans une démarche RSE en mettant en place des pratiques vertueuses génératrice de richesses pour la société. Si certaines pratiques suggérées rencontrent un assentiment de la plupart des dirigeants pour leur caractère éminemment profitable, d'autres pratiques semblent plus difficiles à justifier au regard d'une lecture « classique » de l'entreprise en tant que centre de profit. Pourtant, à l'instar de la signature d'une charte LGBT envers le personnel gay des entreprises ou de l'installation d'une ruche sur le toit de son siège social pour agir en faveur de la biodiversité, de plus en plus d'entreprises optent pour des pratiques RSE difficilement mesurables en termes de performance et de «profitabilité». Le bénéfice obtenu prend alors des formes nouvelles (capital immatériel, notoriété sociale et/ou environnementale, attractivité sociale et bien-être au travail pour les employés, etc.) qu'il n'est pas toujours facile de mesurer et d'objectiver.
 

 
 
 

 
LEMNA
 
26000

Fédérer un réseau de partenaires

Ce projet intéresse de nombreuses TPE et PME du territoire ligérien qui s'interrogent sur l'opportunité de s'engager en RSE faute d'en voir des retombées immédiates et tangibles.
C'est pourquoi, il est question de construire ce projet en partenariat avec plusieurs clubs et syndicats d'entreprises (DRO, CJD, CGPME, MEDEF, Escalade, etc.).
Il doit également permettre aux collectivités locales d'interroger et/ou de justifier la pertinence des référentiels RSE qu'elles promeuvent et imposent progressivement aux acteurs économiques de leur territoire.
Ce projet intéresse également des chercheurs de l'Université de Nantes.

Un mode opératoire combinant recherche et action

Le principe de recherche-action de ce projet vise à construire des références objectivées de la performance de certains domaines d'actions de la RSE en mixant des enquêtes de terrain, un recueil et une analyse de données collectées aux niveaux national et international, et en s'appuyant sur l'expérience vécue et acquise d'un réseau d'entreprises ligériennes engagées. Au cours de ce processus, il pourra être fait appel à des étudiants de Master ou de doctorat dans le cadre de leur cursus universitaire.
Cette série d'ateliers s'inscrit également dans le cycle de conférences professionnelles autour du développement durable de l'IAE Nantes.

Contact : Patrice Guillotreau, LEMNA : patrice.guillotreau@univ-nantes.fr