• Le 01 novembre 2009

Après avoir travaillé en tant que salariée, Patricia LE SIGNOR a repris ses études et s'est lancée en indépendante en mars 2009. Elle nous parle de son expérience.

Portrait PLSPatricia LE SIGNOR

DU Études Supérieures en Management des Organisation (DUESMO)
(depuis 2012, le DUESMO est transformé en Master 1 Management Double Compétence en FC)


Formation initiale : BTS Tourisme en 1981
Formation suivie : DUESMO 2 années en 1, promotion 2006-2007
Poste actuel : Directrice administrative et financière, indépendante depuis mars 2009

  • Patricia, présentez-nous votre parcours professionnel.
Tout d'abord, je suis plutôt autodidacte car j'ai uniquement un BTS Tourisme. Dans le dernier poste que j'ai occupé en tant que salariée, j'étais directrice administrative et financière, je faisais partie du comité de direction et j'encadrais une équipe de 6 personnes. J'ai été licenciée lors d'une réorganisation et j'en ai profité pour venir m'installer à Nantes et reprendre une formation afin de rendre mon CV plus crédible. J'ai été orientée vers le DUESMO que j'ai passé en une seule année.

Cette formation m'a permis de prendre du recul sur ce que j'avais fait et de voir l'aspect théorique de certaines tâches : j'ai toujours travaillé dans des petites structures où le temps de l'analyse n'est pas une priorité et cela peut-être assez frustrant. Pendant l'année du DUESMO, ce fut tout le contraire et ce fut un véritable plaisir intellectuel.

Notre petit groupe de « 2 en 1 » continue à se voir régulièrement : encore un plus de la formation ; le rythme soutenu nous a incités à travailler en équipe pour être efficace, et de belles amitiés sont nées.

  • En quoi le DUESMO vous a-t-il poussée à vous lancer comme DAF indépendante ?
Il y a eu un véritable esprit d'équipe dans notre petit groupe qui était très motivant. Certaines suivaient les formations à la création d'entreprise, j'ai passé une année dans la grande effervescence de projets de création. Puis, toujours grâce à cette formation, je me suis engagée auprès de l'ADIE * pour accompagner les créateurs dans le démarrage de leur projet.

J'ai travaillé dans le monde du financement dans un système qui veut que les critères pour accorder un prêt sont essentiellement basés sur ce que l'on a fait. Donc si on a fait une erreur par le passé ou si on démarre, obtenir un financement relève du parcours du combattant. A l'ADIE * c'est tout le contraire. Les montants en jeu ne sont bien sûr pas les mêmes, mais c'est bien agréable de se dire que l'on donne une chance à une personne au regard de ce que l'on pense qu'elle est capable de réaliser, et non de ce qu'elle a fait. J'accompagne quelques créateurs que je suis très régulièrement et à côté de cela, j'assure des permanences administratives pour les aider à s'y retrouver dans toutes les formalités administratives. Je rencontre des personnes qui n'ont parfois plus aucune ressource, qui ne sont bien sûr pas éligibles au crédit bancaire traditionnel et qui sont prêtes à tenter leur chance en se lançant dans l'aventure de la création d'entreprise.

* Association pour le Droit à l'Initiative Économique

  • L'auto-entrepreneur, qu'est-ce que c'est pour vous ?
Ce statut est un nouvel outil mis à la disposition des entrepreneurs qui me semble parfaitement adapté à certains types de projet, essentiellement tout ce qui va tourner autour de la prestation intellectuelle et qui ne demande pas d'investissements lourds ni de charges de fonctionnement importantes. Cependant, il faut savoir l'utiliser à bon escient.



Propos recueillis par Pascale BRAS, diplômée IAE 1997 et membre d'Altéo, novembre 2009


Consultez le site web de l'Asso des diplômés : www.alteo-nantes.org