• Mai 2011

Depuis septembre 2010, l'IEMN-IAE accueille une promotion de 14 élèves ingénieurs de 5e année de Polytech Nantes. Après une première année de fonctionnement, l'un de ces étudiants eux revient sur cette expérience.


Floriane SORDES

Master 2 Projet d'Innovation et Entrepreneuriat


Promotion : 2010-2012
Formation d'origine
: ingénieur section thermique énergétique, spécialité Management des Organisations et des Risques Industriels, Polytech Nantes
Formation suivie : 1re année du double cursus ingénieur-entrepreneur, Master 2 Management - Projet d'Innovation et Entrepreneuriat


Groupe MPIE-Polytech

  • Pourquoi avez-vous décidé de suivre le double cursus ingénieur-entrepreneur ?
J'ai entendu parler de cette formation par hasard, je venais d'être mère et j'envisageais de moins en moins l'idée d'être ingénieure, toutes mes priorités avaient changé. Le management d'organisation me tentait beaucoup. Je n'ai pas pensé du tout à "entrepreneuriat". Je n'ai vu que le mot "management", et "IAE". Finalement je ne regrette pas : l'idée d'entreprendre fait maintenant partie de mes projets concrets.

  • Comment s'est passée cette première année ?
La première année est très light. Il s'agit plus de dégrossir quelques idées. On avait une conférence, ou un cours et un compte rendu d'étonnement à faire une fois par mois.
Rentrer dans le monde du management c'était aussi très dépaysant. J'ai beaucoup aimé également tout ce qui avait trait à l'innovation. Je suis quelqu'un de créatif, mais ça se cantonnait à de la création artistique, et là on nous parlait de créativité productive de richesse, pas seulement de culture.

  • Était-ce difficile de concilier les 2 parcours ?
Il y a eu des petites ratés dans les gestions des emplois du temps. J'avais toujours un autre cours le jour des conférences... mais les enseignants étaient très conciliants. En dehors de ces problèmes dus à une première année test, je ne me suis vraiment pas sentie surchargée.

  • Pouvez-vous nous parler de votre stage ?
En ce moment je suis stagiaire chez Khuene Nagel, à St Petersbourg (Russie), en tant que suis manager qualité dans un entrepôt logistique. Je participe à réduire les frais et améliorer l'ordre de cet entrepôt qui connait de gros dysfonctionnements. Le stage dure 6 mois.

  • Une fois diplômée, vers quel métier souhaitez-vous vous orienter ?
Je me destine au métier de "mompreneuse". C'est à dire mère et créatrice d'entreprise. Je voulais m'occuper de ma famille, peut être avoir d'autres enfants. Mais je ne tiens pas en place quand je suis mère au foyer.
Tout le monde dit "attention, chef d'entreprise c'est bien plus qu'un plein temps". Mais c'est seulement si je le permets. Le choix d'avoir un temps partiel est un aspect que je ne néglige pas quand je fait mon business plan.

  • Avez-vous déjà un projet d'entreprise ?
Pour le moment, j'ai trois idées, dont deux à l'état de projet, dont un complètement rédigé. Il me manque le financement, et le courage de passer le pas. Parce que même si tout le dossier est fini, prêt à être présenté aux banquiers, créer son entreprise ça reste le grand inconnu !



Propos recueillis par Julie Degrenne en mai 2011