3 JOURS POUR MONTER SA BOÎTE, 3 MINUTES POUR CONVAINCRE


Ils sont une cinquantaine répartis en 11 équipes et disposent de 3 jours pour trouver une idée de création d’entreprise et réaliser son montage technique et financier. Tel est le séminaire d’intégration qui attend les étudiants des Master 2 Comptabilité contrôle audit (CCA) et Contrôle de gestion et audit organisationnel (CGAO). Le jeu s’appelle « Monte ta boîte ». Il a été créé à l’initiative du cabinet d’expertise-comptable BDO à la rentrée 2018-2019.

« Le métier de collaborateur dans un cabinet d’expert-comptable a énormément évolué. La dimension technique diminue au profit du conseil au client. C’est le message que nous faisons passer avec ce jeu. Si demain les étudiants deviennent experts comptables, ils seront amenés à conseiller des créateurs et dirigeants d’entreprise. C’est important qu’ils se mettent à leur place », explique Louis-Marie Chiron, membre du directoire et associé de BDO France.

Mais la motivation première du cabinet est de se faire connaître auprès d’étudiants très sollicités et souvent plus attirés par le côté « marque » des big four anglo-saxons. Or BDO est très bien implanté dans les Pays-de-la-Loire et émarge dans le top ten des cabinets français. Aussi le cabinet ne lésine-t-il pas sur les moyens. Une dizaine de collaborateurs se relaient pendant les 3 jours auprès des étudiants pour les cadrer et les aider à progresser dans leur projet au gré d’ateliers minutés (1h30 chacun) : élaboration de l’idée, étude de marché, travail sur le business model, montage du business plan, recherche de financements, etc. Des collaborateurs de la filiale de BDO spécialisée dans l’innovation sont présents.
BDO
Lors de la dernière demi-journée, les apprentis créateurs apprennent à « pitcher » leur projet avant de le présenter en trois minutes au jury composé d’un associé de BDO, d’acteurs financiers de la création d’entreprise et d’une enseignante du Master. Les deux projets primés à la rentrée 2019 : des sur-semelles capables de recharger un téléphone portable par la cinétique de la marche et un food truck vendant des burgers à base de farine d’insectes. « Ils nous ont bluffés », évoque Louis-Marie Charon, prêt à reconduire le jeu à la rentrée prochaine.

Au passage, le cabinet a récupéré plusieurs CV pour des stages. Une satisfaction pour Laetitia Monnier-Senicourt, responsable pédagogique des M1 et M2 CCA et Dominique Barbelivien, responsable pédagogique des M1 et M2 CGAO : « Le jeu correspond bien à ce que l’on souhaite que les étudiants développent et qui sera important dans leur parcours : apprendre à monter un projet viable, à communiquer, à être convaincants ». 


Extrait de la Bulle d'Air n°4 - 2020