• Le 09 octobre 2014
    Campus Tertre
    Institut d'Économie et de Management de Nantes - IAE
    Bâtiment Petit Port, Salle 212
  • 10h

Le 9 octobre, madame Rima AYOUB soutient sa thèse sur «Pilotage de la performance : Quelle modélisation par activités et processus ? Analyse de la convergence entre la qualité et le contrôle de Gestion». Elle est encadré par Benoit JOURNE, professeur à l'Université de Nantes et directeur de la thèse.

Séance publique

  • Résumé de la thèse

La littérature de gestion montre que le pilotage de la performance peut prendre la forme d'un «dialogue de gestion ». La thèse analyse les modalités et les conditions de possibilité d'un dialogue entre une «démarche qualité» et une «démarche de gestion des coûts ». La thèse est fondée sur une démarche d'études
de cas et de recherche-intervention, au sein de deux organisations très contrastées dans la conduite du dialogue de gestion entre les deux démarches. Ce travail s' appuie sur un matériau empirique riche, rassemblé pour mener une démonstration logique, basée sur une grille d'analyse construite à partir du cadre théorique des outils de gestion et de pilotage de la performance. L' originalité de la thèse réside dans la combinaison d'une approche « instrumentale » et d'une approche «pragmatique» (Lorino, 2(01) des outils de gestion à travers lesquels se fait le dialogue. La première s'intéresse aux «paramètres de conception» (Mévellec, 2(03) des outils étudiés; la deuxième aux activités des acteurs, leurs perceptions, interprétations et exploitation des outils. La thèse mobilise également la théorie des outils de gestion (Hatchuel et Weil, 1992) et les théories de l'appropriation des outils de gestion (Grimand, 2012), pour construire notre cadre d'analyse. La thèse propose plusieurs résultats en réponse à deux points encore peu étudiés dans la littérature existante: 1) l'opérationnalisation «systémique» du concept d' outil de gestion: qui consiste à prendre en compte
simultanément les paramètres techniques, pragmatiques et conceptuels des outils ; 2) la «formalisation» du dialogue de gestion. La thèse montre qu'elle passe par la mobilisation et la construction d'un méta modèle qui se décline dans les deux démarches. Le dialogue de gestion requiert d'abord un travail sur la cohérence interne à chaque outil engagé dans l'échange. Il requiert ensuite un travail sur l'intégration des deux outils (en s'assurant que les deux partagent les mêmes définitions des facteurs communs et respectent les spécificités des deux parties du dialogue). Il requiert enfin un accompagnement managérial qui passe par l'implication de la Direction dans ce dialogue. La thèse ouvre des perspectives de recherche concernant une meilleure articulation entre le management stratégique et le pilotage opérationnel permise par le méta modèle.

  • Mots clés

Performance, dialogue de gestion, modélisation, coûts, qualité, Métamodèle, pragmatique.