• Le 22 octobre 2014
    Campus Tertre
    Institut d'Économie et de Management de Nantes - IAE
    Bâtiment Erdre, Salle des Actes
  • 14h

Le 22 octobre, monsieur Gnoudanfoly Amadou SORO soutient sa thèse sur «Microfinance et capabilités : une étude de cas appliquée à l'éducation et la santé des ménages en Côte d'Ivoire».

Séance publique

  • Résumé de la thèse
Comment lutter contre la pauvreté dans les pays en développement ? Comment réduire l'exclusion financière ? Considérée aujourd'hui comme un outil majeur de développement, la microfinance est présentée comme une solution à l'amélioration des conditions de vie des pauvres. Après plusieurs décennies d'expérimentations, que peut-on dire de son impact réel ? Améliore-t-elle les capabilités des bénéficiaires? Tel est le fil directeur de cette thèse.

Dans le premier chapitre de la première partie, l'impact de la microfinance est étudié à travers les évaluations récentes qui en ont été faites. Ce chapitre met en exergue les difficultés méthodologiques que rencontrent ces évaluations. Il ressort de ce chapitre que l'impact de la microfinance est objet de débats et ne fait pas consensus.
Dans le deuxième chapitre de cette partie, nous entendons montrer pourquoi l'approche par les capabilités est un cadre théorique pertinent pour analyser les effets de la microfinance sur ses bénéficiaires. Nous prenons alors le parti de tenter une
évaluation limitée à deux effets sociaux dont l'influence en termes de capabilités nous paraît essentielle : l'éducation des enfants et l'accès aux soins.

Dans notre seconde partie, une analyse empirique est appliquée au cas de la Côte d'Ivoire. Dans le chapitre 3, nous présentons tout d'abord un historique et un état des lieux de la microfinance dans ce pays. Puis, dans le dernier chapitre, nous mobilisons une enquête de terrain menée spécialement pour nos travaux afin d'analyser l'effet du recours au microcrédit sur les deux aspects sus-évoqués à savoir l'éducation des enfants et la santé des ménages.

Nos résultats montrent que l'accès au microcrédit contribue à améliorer le niveau d'éducation et la régularité de la scolarisation des enfants. En revanche, l'effet sur l'accès aux soins est plus incertain et appelle de nouvelles investigations.

  • Mots clés
Microfinance, microcrédit, pauvreté, approche par les capabilités, évaluation de l'impact, éducation, santé.